Je souhaite recevoir la newsletter

* Ces champs sont obligatoires

Le bonheur, source de performance

Les salariés heureux sont les plus productifs. C’est ce qu’ont démontré de nombreux travaux de recherche (voir le livre « The Happiness Advantage«  de Shawn Achor). Il en ressort que les salariés qui se sentent heureux sont plus performants et sont meilleurs managers. Ils se sentent plus attachés à l’entreprise et démissionnent moins fréquemment. Ils sont moins souvent absents pour maladie et leur risque d’épuisement professionnel est moindre.

De plus, ce phénomène est contagieux : l’humeur des dirigeants et des managers a un impact direct sur leurs équipes. Ainsi, les salariés dont le manager se sent heureux ont plus de chances de sentir eux-mêmes heureux, d’être en bonne santé et de juger qu’ils travaillent dans un climat propice à la performance. Un écart de performance mesuré à environ 30 % !

C’est le bonheur qui crée la performance. N’est-il pas naturel de sentir plus heureux lorsqu’on réussit ? En réalité, le lien est inverse. Ce n’est pas la réussite qui rend heureux : c’est le bonheur qui conduit à être performant.

Se sentir d’humeur positive améliore la capacité de concentration, de structuration et de mémorisation de l’information. Cela accroît aussi la durée et le nombre de connexions neuronales, favorisant la créativité, la rapidité de pensée et la capacité de résolution de problèmes.

Etre heureux, ça se travaille. Contrairement aux idées reçues, nous ne sommes pas dotés d’une propension au bonheur déterminée. Mais nous pouvons agir délibérément sur notre niveau de bonheur ressenti, notamment en mettant plus à profit nos points forts (créativité, jugement, etc.) et en faisant davantage ce que nous aimons faire. Un levier de performance à explorer…